Comment choisir le champagne ?

by lalancuras
0 comment

Comment choisir le champagne ?

A l’approche des fêtes, on pense nécessairement à différents vins pour agrémenter les repas de famille, entre amoureux ou entre amis. Parmi ces vins, les pétillants ont une bonne place et notamment les Grands vins de Champagne. Plusieurs maisons viennent alors à l’esprit mais la qualité du Champagne dépend de nombreux facteurs, à commencer par la nature de la récolte et des vendanges. En effet, en fonction des années, le champagne millésimé aura ou non sa place dans les vins de garde de votre cave. Explications que l’on peut retrouver également sur le site dédié Bar à Champagne.

Mieux comprendre de quoi est composé le champagne

Pour pouvoir bénéficier d’une appellation Champagne, le vin mousseux doit être produit intégralement, selon un cahier des charges précis, dans la région Champagne. Les grandes maisons du vin pétillant se trouvent notamment à Reims ou encore à Epernay (avec la célèbre avenue du Champagne, une sorte de Champs Elysées des grands producteurs). Toutes se basent sur des crus issus de vignobles de la région produisant les sept cépages suivants :

  • Le chardonnay
  • Le pinot noir
  • Le pinot meunier,
  • L’arbane,
  • Le pinot gris (ou fromenteau),
  • Le petit meslier,
  • Le pinot blanc.

Le travail de vendange effectué une année ne peut donner lieu à un traitement par le chef de cave que l’année suivante, à partir du 1er janvier. Pour l’essentiel, on distingue des bouteilles de champagne sans année et des bouteilles millésimées.

Afin de garder une continuité dans le goût et l’aspect du vin de Champagne, un chef de cave va élaborer, pour un « sans année », un vin issu des dernières vendanges associé à la réserve de l’année précédente. C’est ce qui permet de garder une continuité du point de vue commercial entre une bouteille et une autre pour les plus grandes marques.

Les vins millésimés sont quant à eux composés exclusivement de cépages vendangés à une année précise, c’est la raison pour laquelle on peut voir l’année de fabrication sur l’étiquette. Pour ces vins, légalement, il y a un stockage minimum de trois ans avant commercialisation.

Choisir le champagne en fonction du met

Bien entendu, on peut choisir de servir du champagne en fonction du met proposé. Pour l’essentiel, les bouteilles de blancs de blancs pour une large part composées exclusivement de Chardonnay satisferont un grand ensemble de produits en raison des notes florales très marquées. Le Chardonnay peut s’apprécier avec des biscuits secs peu sucrés ou même avec du poisson (des coquilles St Jacques par exemple ou du Bar).

Les vins plus assemblés et plus classiques des Grandes maisons de Champagne (essentiellement des sans année) seront appréciés avec du foie gras ou même des desserts gourmands selon le dosage de liqueur associé à la fin de fabrication.

En effet, lors de la dernière étape de de fabrication du champagne, le chef de cave ajoute ce que l’on appelle « une liqueur d’expédition ». Cette dernière, en fonction de sa charge en sucre de cannes, permet de déterminer le caractère du vin de Champagne :

  • Brut,
  • Extra-brut,
  • Sec,
  • Demi-sec,
  • Doux

Ici, il s’agit surtout d’une distinction finale permettant d’apprécier ou non le vin avec un plat salé ou sucré. On se tournera ainsi plus facilement vers un champagne demi-sec pour l’associer à la consommation d’une tarte sucrée gourmande.

Se laisser porter par les conseils d’un caviste

Bien plus que de vous ruer en grande distribution pour acheter le dernier champagne possible sur les rayons des grands magasins, il paraît raisonnable de faire des choix avec l’aide de professionnels et notamment de cavistes. Ces derniers ont le plus souvent accès à des producteurs que l’on retrouve nulle part ailleurs et on une connaissance des associations et assemblages des différentes maisons. Ils pourront peut-être même vous proposer des millésimés parfois difficiles à trouver en dehors d’un petit séjour à Epernay ou à Reims.

Ils pourront également vous conseiller sur l’association entre mets et vins, quitte parfois, à vous déconseiller le champagne pour un autre terroir comme un Bourgogne, un Côte du Rhône ou un Bordeaux par exemple. Cependant, permettez-nous d’alerter votre attention sur les fabrications de champagne à la mode, bien loin des traditions des viticulteurs d’antan, qui favorisent l’excédent de liqueur (et donc de sucre de cannes) avant la commercialisation ; Il ne s’agit ici presque plus de vin au sens strict, ces bouteilles étant consommées pour les soirs de fêtes avec si possible, de la musique forte. Les professionnels du secteur amoureux des bons produits s’accordent à les ignorer.

Leave a Comment